Leurs conséquences physiques et psychologiques, les traitements efficaces

Les effets des traumatismes (incluant les carences de soins physiques et affectifs dans l’enfance ou encore les traumatismes transgénérationnels) me maintiennent dans des émotions qui fragilisent ma santé et augmentent nettement la probabilité, à l’âge adulte, de troubles physiques et psychiques.

Contourner n’est pas jouer

Les stratégies thérapeutiques qui visent exclusivement la disparition des symptômes (anxiété, troubles digestifs, insomnie, migraine, tachycardie…) sont peu efficaces. Un somnifère ne peut pas traiter l’origine de l’anxiété qui explique mon insomnie ! En outre, une pratique même régulière de disciplines telles que la méditation, le yoga ou encore la sophrologie (dont la valeur ne fait par ailleurs aucun doute) va le plus souvent produire une amélioration de surface tant que la source des symptômes reste active ! De plus, cette amélioration sera peu robuste face aux événements difficiles de la vie dont certains vont avoir tendance à réactiver le traumatisme.

La verbalisation peine à résoudre le traumatisme

Les thérapies exclusivement verbales peuvent difficilement résoudre le traumatisme. En effet, ce dernier est enregistré essentiellement dans une mémoire inconsciente, de nature corporelle et émotionnelle (et même exclusivement inconsciente pour ce qui concerne les traumas très précoces liés à la vie foetale ou la période pré-verbale, avant 3 ans).  En outre, le traumatisme lui-même produit des altérations au niveau du cortex (aire de Broca) ce qui a pour effet de diminuer grandement la capacité de la victime à verbaliser ses émotions et sensations !

En conséquence, pour accéder à cet apprentissage problématique, il est nécessaire de passer par le ressenti corporel.

Pour être efficace, il faut agir à la source

Accédez à notre chaîne Youtube

Quelle que soit la forme de thérapie adoptée, la recherche clinique nous enseigne que pour obtenir un changement profond et durable, il faut agir à la source (c’est-à-dire sur le ou les traumatismes), produire une reconsolidation de la mémoire émotionnelle traumatique (une véritable transformation) et s’intéresser à la relation au corps souvent très affectée par le traumatisme (phénomène de « dissociation », de rupture de l’intégration dans la conscience des émotions, sensations, pensées; phénomène qui débouche sur une forme d’anesthésie sensorielle et émotionnelle).

Programme de la conférence

  • Le traumatisme : définition, fonction, mécanisme.
  • Les différentes catégories de traumatismes, conséquences et traitement : Traumatismes événementiels, Traumatismes relationnels infantiles, Traumatismes périnataux, Traumatismes transgénérationnels.
  • Les clefs d’un changement profond et durable.
  • Les approches thérapeutiques qui posent problème.
  • La séquence de transformation.
  • Effacer la mémoire traumatique ? « Le meilleur des mondes » à portée de la main.

Intervenant

Philippe Coat est praticien et enseignant en Thérapie Intégrative Avancée, (AIT),  hypnothérapeute, sophrologue spécialisé, psycho-énergéticien, praticien en techniques de libération émotionnelle. Il diplômé en psychologie. Il exerce en cabinet sur Strasbourg et Colmar et co-dirige l’EFPI avec Natalia Coat, Coach en développement personnel, praticienne en Coaching génératif, Hypnose générative et PNL (Programmation neuro-linguistique). Elle est diplômée en psychologie.